Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A mon père

Publié le par Frogange

A mon père

Voilà, ça y est, ça fait maintenant plus d'un mois qu'il a fallu que je fasse mes Adieux à mon papa...

Mon socle... mes racines...

Papa est parti... pour toujours... à jamais...

Je le réalise petit à petit... chaque jour... chaque heure... chaque minute.

Petit à petit son absence se niche au fond de mon coeur.

De la cruelle absence à la colère au vide absolu.

Celui qui savait mieux que personne me calmer, me rassurer.

Celui qui d'un enlacement puissant, fort et tendre à la fois, savait balayer tous mes soucis et toutes mes inquiétudes.

Celui que j'aimerais appeler en ce moment, pour qu'il me dise que mon choix est le bon.

Que le chemin que je prends est le bon. Que j'ai raison...

Ô combien j'aimerais t'appeler papa, ou te voir, et que tu me prennes dans tes bras, qu'en quelques paroles tu me réconfortes comme tu as toujours su faire.

Un seul câlin. Un seul mot. Un seul rock, toi et moi.

C'est dans ces moments-là, si douloureux, qu'on a besoin de son socle, sa base...

Alors oui on se crée une autre base, et j'ai bien sûr mon nouveau socle, mon Amour, qui m'aide et qui me soutient sans faille.

Et maman bien sûr...

Mais il me manque une partie de moi, que rien ni personne ne pourra remplacer.

Et aujourd'hui, j'ai des décisions qui pèsent, des questions qui ne trouveront pas de réponse, parce que tu es parti... sans me parler... sans me dire... en me laissant seule face à la loi et aux droits de succession... Seule face au vide gigantesque...

Et tous ces Pourquoi... et tous ces Comment... qui resteront à jamais en suspens.

Tu m'avais dit "Un jour, je te raconterai ma vie....". Tu ne l'as pas fait. Juste des bribes, des souvenirs, des photos... Mais combien de choses tu as tu? Ô combien de choses je n'ai jamais su... et ne saurai jamais...

Tu ne verras plus grandir ton petit-fils.

Tu ne verras pas grandir ton autre petit-fils.

Tu ne me verras pas vieillir non plus.

Tout est fini.

Tu es parti.

 

Commenter cet article

Pat 14/06/2017 21:39

Oh ma pépette, ma p'tite soeur... Que tes mots sont forts. Comme toujours, tu sais si bien transcrire les émotions.
Il était très fier de toi et l'est encore de là où il est. Fière de sa grenouille.
Tes sentiments et tes inquiétudes sont légitimes mais fais toi confiance. Aies confiance. Je suis convaincue que tu prendras les bonnes décisions.
Je te sers fort contre mon coeur.

(si tu as un compte instagram, abonnes toi à celui de "merebordel". Muriel a perdu sa maman il y a quelques mois. Et elle écrit des trucs absolument incroyables sur son deuil et sa nouvelle vie sans son pilier. Ces mots vont te parler j'en suis certaine).